samedi 9 avril 2016

Petit Trianon - Chambre de Marie-Antoinette - Début des boiseries


J'ai presque terminé les boiseries du mur du fond de la chambre de Marie-Antoinette.

J'ai commencé par poser les portes en veillant à ce qu'elles ne rayent pas le parquet à l'ouverture.


Voici l'extérieur des portes avec des moulures, le coté intérieur est tout lisse pour que la porte soit dissimulée dans le mur. Certaines sont bleues, les autres blanches.


Il faut remplir les caissons.



Je suis contente de la pose des portes. Elles se dissimulent pas mal dans le mur. Ce sera encore mieux lorsque j'aurai posé les moulures. J'ai fait un plan de l'agencement général des moulures.



Pour les moulures, j'ai fait une composition du motif principal. J'ai imprimé le motif sur une feuille de papier, je l'ai recouverte avec une plaque de verre. J'ai fait des moulages en résines de "filigrees" métalliques que j'ai agencés et collés sur la plaque de verre en essayant de respecter le motif le plus possible.




Puis j'ai réalisé un coffrage en légo


Et j'ai coulé du silicone RTV, la photo suivante est une vue de dessous.


Puis, j'ai fait un tirage en résine polyuréthane. La résine polyuréthane épaissi très vite (5 à 6 minutes) et je n'ai pas eu le temps de remplir soigneusement tous les petits creux. Résultat, direction la poubelle... je n'ai pas de photo...
J'ai recommencé en résine cristal. Je n'ai pas de photo non plus, vous savez pourquoi? Parce que tout est parti à la poubelle également. La petite moulure droite de 1mm était complètement ratée et surtout l'ensemble une fois démoulé n'était pas parfaitement d'équerre et je ne voyais que cela.

Donc, je me suis dis que j'allais quand même utiliser les moules que j'avais fait, mais pour mouler les motifs un par un. Quand aux moulures droites, au diable les tirages en résines, je les réaliserais en bois également une par une.


En utilisant tous mes moules, j'ai réalisé un petit stock de pièces.


Pour la peinture de la résine, j'ai fini par faire quelque chose qui ne se fait jamais. J'ai peint une première couche avec de la peinture pour métal pour qu'elle accroche sur la résine. Cela masque bien la résine et donne un aspect bien blanc mais trop lisse et trop brillant même avec de la peinture mate.  Cela donne un rendu qui ne correspond pas au plâtre ou stuc de la réalité. Alors j'ai enchainé avec 2 couche de peinture acrylique.


Puis, j'ai installé toutes mes pièces.


Pour la partie en arc de cercle, puisque les moulures en résine ne me plaisaient pas, j'en tenté une autre méthode qui a ma grande surprise a marché (je n'y croyait pas trop à celle là). Bon, j'en rate pas mal, mais au bout du compte cela va plus vite que d'attendre 24h de séchage et le résultat est bien meilleur, après un rebouchage des interstices avec de la pâte à joint et 2 couches de peinture..



Pour les petits filets courbes de 1mm, après encore pas mal de déboires, j'ai sorti ma pâte fimo et avec une seringue, j'ai pu obtenir des petits boudins bien réguliers.




Il faut que tout soit bien d'équerre...



J'ai installé les appliques en faisant courir les fils derrière le mur. Je vous montrerai cela dans un prochain post.







dimanche 3 avril 2016

Petit Trianon - Chambre de Marie-Antoinette - Parquet terminé

Juste un petit article pour vous montrer mon parquet terminé.



J'ai terminé la frise tout le tour


J'ai poncé à blanc avec ma ponceuse taille réelle pour enlever toute la teinture et la colle. Et finalement, je n'ai pas repassé de teinture. J'ai seulement passé de la cire d'abeille.


Il est doux comme une peau de bébé et révèle pleins de nuances de couleur. Le merisier est vraiment parfait pour ce genre de travail.
Sur les conseils de Catherine, conseils qui proviennent je crois de Bernard, j'ai collé mon plancher sur le sol de la maquette, afin d'avoir un nombre impair de couches collées et de contrer le cintrage. Pour que tout soit bien plat, je l'ai également vissé par le dessous avec 16 vis. Mais avant, j'ai présenté les portes pour être sures qu'elles pourraient bien s'ouvrir sans frotter le parquet.

dimanche 21 février 2016

Petit Trianon - Chambre de Marie-Antoinette - Structure

J'ai commencé à monter la structure. La chambre de Marie-Antoinette prends forme.



J'ai commencé par les 6 portes et leurs encadrements.


 J'ai ensuite réalisé des ouvertures dans les murs intérieurs pour loger les encadrements de portes.



 


Je monterai les portes lorsque j'aurai pu ajuster  leur taille afin qu'elles puissent ouvrir sans problème sur le parquet, c'est à dire pas tout de suite...
Quelques essais de peinture pour essayer de trouver le bleu Marie-Antoinette.



 Puis j'attaque le gros oeuvre, c'est à dire les murs extérieurs.



J'ai percé des trous pour les portes, mais aussi pour les tableaux électriques.
Je fabrique également un socle pour que la maquette ne se déforme pas.



Puis vient le montage, avec des vis seulement pour commencer. Je ferai le collage lorsque je serai sure que tout est bon. J'ai creusé une rainure pour accueillir la séparation entre les 2 pièces.


On voit les trous de chaque coté de la séparation pour passer les fils électriques.


Juste pour voir ce que cela donne, je présente les murs intérieurs.




Je vais pouvoir terminé le parquer maintenant que je vois exactement les dimensions qu'il doit avoir.






mercredi 13 janvier 2016

Petit Trianon - Chambre de Marie-Antoinette - Partie amovible

La façade de la Chambre de Marie-Antoinette avance bien en ce moment.



J'ai commencé par peindre l'extérieur à mon cours de peinture, il me reste à faire le détachement des pierres sur la droite.
 


Puis j'ai pu mettre en place les 2 fenêtres



C'est à ce moment là que j'ai attaqué la partie la plus compliquée, les alcôves. Heureusement, j'ai bénéficié des conseils avisés de Jean-Claude.
J'ai commencé par réaliser une alcôve en papier.



Elle était bien ronde, toute belle. J'étais trop contente.
Puis je l'ai recouverte d'enduit.



Ça a été la catastrophe. Tout à gondolé, c'était affreux. Après une nuit agitée, j'ai tout défait. Jean-Claude m'a redonné quelques conseils et j'ai pu réussir au deuxième essai.
J'ai refait une armature en papier.





J'ai recouvert la partie cachée de verni-colle et de bouts de papier pour assurer la rigidité.



Puis j'ai enduit la partie visible d'au moins 15 couches de Gesso pour atténuer les "rayures", et j'ai sérieusement poncé.




Voici la partie amovible recto-verso