vendredi 31 juillet 2015

Juillet 2015 - Stage "Reliquaire" avec Bill ROBERTSON

De passage à PARIS, Bill nous a proposé un stage de 3 jours pour confectionner un reliquaire. Quelle merveilleuse idée!!! Nous sommes 7 partantes pour réaliser ce petit coffre d'époque en os, bardé de ferrures, avec une serrure fonctionnelle...


Bill a déjà découpé des plaques d'os. Nous nous mettons au travail.


Nous commençons par réaliser le tour du coffre en découpant des plaques d'os. Puis, à l'aide de la technique bien rodée de Bill, nous découpons les queues d'aronde.



Puis nous découpons des petites ferrures dans du métal en forme d'haltères. Puis nous transformons les "rondelles" en fleur avec force travail de lime.


Ma petite collection de ferrures s'agrandit. Nous passons chaque ferrure au chalumeau pour pouvoir les plier sans les casser.


De temps en temps, assez souvent en fait, l'une de nous laissait échapper la précieuse ferrure qui prenait un malin plaisir à aller s'incruster dans le tapis à poil long de Marguerite sous la table. A plusieurs et à l'aide d'aimants, nous retrouvons la coquine.


Fin du premier jour. Fin du cours avec Bill en fait, car dès le repas du soir avalé, nous nous remettons au travail pour avoir fini toutes nos ferrures pour le lendemain matin. Nous travaillons dans la bonne humeur jusqu'à une heure assez avancée, mais nos ferrures sont faites et nous sommes ravies de ce que nous avons réussi à faire. Nos coffres sont assemblés sur 5 côtés avec 8 ferrures.


Le lendemain matin, nous attaquons les charnières. Bill a déjà préparé des plaques de métal avec un petit rouleau troué sur un coté. Il nous montre comment dessiner la forme sur la charnière et nous reprenons la scie de bijoutier. Le challenge est que les charnières s'emboitent l'une dans l'autre et qu'il soit possible d'enfiler la tige métallique.


Nous sommes toutes très appliquées et nous suivons à la lettre les conseils avisés de Bill.






 Pas mal de plongeons sous la table pour ce deuxième jour.


Après une bonne suée les 2 charnières principales sont fonctionnelles.
 

Et notre coffre a un couvercle qui s'ouvre et se ferme a une heure bien avancée de la nuit...


Il reste encore beaucoup de travail pour le dernier jour. Nous commençons par la serrure. Les clés sont toutes prêtes, elles sont minuscules. Il faut découper un minuscule cylindre de laiton afin de fabriquer un crochet. Puis, découper l'autre pièce et agrandir le trou de la serrure.



  Heureusement Bill a prévu une poignée plus rapide à monter que sur l'original. Encore quelques trous à percer (vous ne pouvez pas savoir combien l'os et le métal sont difficiles à percer) et elle se monte assez facilement.


Et une petite plongée sous la table pour la route...

Le temps passe trop vite. Le dernier jour se termine et il nous reste encore tant de choses à faire. Bill nous explique comment terminer la patte qui viendra s'insérer dans la serrure pour fermer à clé notre petit trésor. Nous bloquons dès à présent une date pour finir toutes ensembles notre coffre à la rentrée.
Il nous est difficile de nous quitter. Nous avons passé 3 jours sensationnels toutes ensembles dans notre petit monde. Bill a été un professeur très attentif et nous avons beaucoup appris grâce à lui. Nous sommes enchantées.

mercredi 1 juillet 2015

Petit Trianon : Chambre de Marie-Antoinette - Cheminée

Et de 2 cheminées... J'ai réalisé celle-ci sur le même principe que la précédente.


Une base en bois et un peu de carton pour avoir des feuillures parfaites.




J'ai moulé la baguette à cintrer et  des ornements en résine pour les petites rosaces. J'en ai profité pour faire plein d'autres moulages pour faire des essais de motifs muraux.



J'ai réalisé les guirlandes de feuilles en papier un peu fort.


 Et puis, j'ai ré-utilisé la brillante technique de Marie-Hélène pour peindre le marbre, à l'aide de petites éponges naturelles. Cela marche très bien pour le marbre qui n'a pas de veine.



dimanche 28 juin 2015

SIMP 2105

Cette année encore plus que les autres, le SIMP a été l'occasion de nombreux échanges et la rencontre tellement sympathique avec des personnes que je fréquente sur le Net (Catherine, Jean-Claude et d'autres) et de personnes complètement inconnues qui partagent le même univers que moi (Laurent par exemple).

Donc tout cela grâce au SIMP et également grâce à mes amies de l'AJAPM qui m'ont encouragées à exposer mon antichambre du Petit Trianon sur le stand de l'association. Cela n'a pas été une mince expédition. J'avais confectionné un plateau avec des poignées pour transporter ma maquette que j'avais bien emballée de papier bulles. Mes amies ne m'ont pas seulement encouragée, elles m'ont bien aidée. Elles étaient là à 8h00 du matin pour le déchargement et l'installation. Et comme j'ai du quitter le SIMP à 15h00, elles ont pris en charge le remballage à 17h00, le gardiennage pendant 3 jours et la livraison chez moi le Mercredi suivant. Un grand grand merci à Brigitte, Marguerite et Dany.

La journée est passé tellement vite que je n'ai même pas pris une photo de notre stand, alors j'en emprunte une au Blog du SIMP.



Et voici mes emplettes. 
Mon petit trésor de cette année est c'est adorable petit bol à oreilles en faïencerie de Quimper. J'avais exactement le même quand j'étais petite... C'est Dominique LEVY qui a eu la très bonne idée de le réaliser et qui a pensé à faire mon prénom. Cela m'a fait très plaisir. Merci Dominique.


De la guirlande pour faire un sapin de Noël. Cela servira certainement un jour...



Plein de breloques pour remplir une cuisine de cuivres et pour faire des ornements muraux pour le Petit Trianon.


J'agrandis ma collection de couteaux
 

Un kit pour fabriquer une table pour le stage "Fromages et Charcuterie en FIMO" avec Dany TOURNIER en Novembre prochain organisé par l'AJAPM.


Un très joli petit outil nommé ciseau à bois de 1mm de large réalisé par Bernard DESPORTE.


Des petits chats et une breloque en forme de tête de lion pour réaliser j'espère un jour la cheminée de la grande Salle à Manger du Petit Trianon. Oui, oui, je crois que je vois un peu trop loin, mais je n'ai pas pu résister.

Et puis quelques "Cans" pour finir.

samedi 20 juin 2015

Petit Trianon : Chambre de Marie-Antoinette - Volets




Je dois confectionner 4 paires de volets doubles. Je fais un rapide petit calcul, cela veut dire 32 charnières.... Ca me motive pour réfléchir à comment faire autrement qu'avec mon cuter...

Je monte ma perceuse Dremel sur son arbre de perçage et j'essaie avec une petite fraise. En bloquant la descente pour manger exactement 0,5mm sur la baguette de 1mm d'épaisseur. Et bien ça marche!!!! Ca va même super bien. Je peux maintenant poser des charnières au kilomètre.