samedi 5 novembre 2016

Petit Trianon - Chambre de la Dame d'Honneur

Cela fait longtemps que je n'ai pas donné de mes nouvelles. J'ai un peu travaillé depuis la rentrée de Septembre.



C'est toujours la même histoire, pour commencer une nouvelle pièce, il faut commencer par le parquet. La chambre de la Dame d'Honneur de Marie-Antoinette (située au dessus de sa chambre) a bien sur un parquet style "Versailles". En fait, tout le château de Versailles et le Petit Trianon ont des parquets style "Versailles"... Je l'ai réalisé avec du merisier de 1,5mm d'épaisseur, en collant les pièces une par une sur un gabarit de papier.


Cette fois, je ne sais pas par quel miracle, la planche de medium de 1cm ne s'est pas du tout ceintrée. C'est une chance car cela aurait été dommage que le plafond de la chambre de Marie-Antoinette soit courbe!!

J'ai fixé la parquet au plafond de la pièce du dessous à l'aide de 16 vis. Mes vis étaient un peu trop longues. J'ai demandé à mon mari, qui n'est pas trop bricoleur mais qui a beaucoup de force, de les couper à l'aide d'une pince coupante. Au bout de la 2ème vis, j'entends : "Mumu, tu sais où sont les pansements?". Il s'est pincé et entaillé la paume de la main...mais avec courage, il a coupé les 16 vis.
 

J'ai ensuite bien poncé pour enlever la teinture et la colle, puis ciré avec la cire des abeilles du voisin de mon amie Michelle.


J'ai rebouché les 16 trous et peint le plafond de la chambre de Marie-Antoinette. Puis j'ai pu le mettre en place de façon définitive. Il me reste à poser la moulure tout autour du plafond.
Bon enfin pas tout à fait de façon définitive, car je me rends compte que l'ouverture vers la bibliothèque à droite n'est pas assez large. Il va falloir faire une recoupe sur place car le corps de la maquette est collé... Cela va être sportif.


Cette pièce a 2 portes en arc de cercle. Je crois que c'est la plus grosse difficulté. Quand on dit "difficulté", il faut tout de suite penser "gabarit". Alors je m'attelle à réaliser le gabarit en découpant suffisamment de formes pour qu'il soit un peut plus grand que les portes.




J'utilise du carton mousse de 2mm (foam) qui se déforme bien lorsqu'on le mouille. Je le mets sous presse avec des contre-formes et des élastiques.


Cela ne marche pas trop mal. Pour les petites moulures en bois, je les mets 5mn dans mon auto-cuiseur et elle veulent bien se courber.


Je réalise ensuite l'encadrement de porte. C'est une vrai galère...




Je teste les murs intérieurs.


avec les portes


J'ai commencé à poser les moulures. Les moulures en arc de cercle sont en résine.


samedi 2 juillet 2016

Petit Trianon - Chambre Marie-Antoinette - Les rideaux

Et bien mes amis, le travail du tissu n'est pas une mince affaire. Tant qu'il s'agit de couper et de coudre, ça va, mais pour mettre en forme, ce n'est pas évident.
 

Je commence par le commencement. Les rideaux de la chambre de Marie-Antoinette sont bordés par une jolie frise... Je me suis rappelée de mes lointains cours de couture, comment faire une bordure à onglet, et même en miniature, ça marche!!!

Je commence par coudre les grands cotés.


J'ai réglé ma machine pour faire des points assez petits.


Voici le fameux coin à onglet


C'est propre vu de dessus

 
Et on ne verra pas le dessous mais je vous le montre pour le fun.


Un petit coup de machine à plisser, avec du Fabulon. On va voir si c'est fabuleux comme dans la pub de mon enfance.


Et bien, oui. Ca marche plutôt bien.


Les plis des rideaux sont encore un peu lâches. On ne verrait pas les fenêtres. Je fabrique des tringles à rideaux à peu près comme les originales. Grâce à mon amie Brigitte, j'ai cousu des anneaux comme autrefois. En effet, il m'était passé par la tête de mettre des œillets. Quelle erreur!!!


Donc encore un petit coup de Fabulon et la fameuse mise en pli avec les épingles. C'est là que c'est dur d'avoir un mouvement naturel...


 Je fabrique un système pour tenir le bas du rideau contre le mur.




dimanche 19 juin 2016

Petit Trianon - Chambre Marie-Antoinette presque finie

La chambre de Marie-Antoinette est presque finie. Pour l'instant j'ai mis une console à l'endroit où se placera le lit, plus tard, quand je l'aurai fabriqué. C'est sur, il va falloir faire quelques meubles, mais la priorité pour l'instant est la fabrication des rideaux. Il me reste aussi à placer le plafond, mais je ne pourrai le faire que lorsque je placerai le plancher de la pièce du dessus, donc pas tout de suite.


Reprenons, j'avais préparé beaucoup de choses, mais rien n'était collé.
Pour la partie amovible, après avoir terminé l'électricité, j'ai collé les petits morceaux de mur autour des fenêtre, puis j'ai collé le mur intérieur. On peut voir le petit panneau électrique sur le coté. Les 2 appliques viendront se brancher là. Et le fil de sortie viendra se brancher dans le corps principal.



Je place ensuite les sous-bassement des fenêtres.


Il faut fabriquer les petits morceaux de parquets à mettre sous les fenêtres


L'encadrement des fenêtres va cacher la misère...


Il reste à mettre en place le miroir et les plinthes.


Je vous montre comment j'ai réalisé les miroirs. J'ai fabriqué les pièces des coins supérieurs avec de la pâte FIMO.


Je les ai ensuite moulées avec de la pâte silicone 2 composants.


J'ai tenté cette pâte silicone qui coute beaucoup moins cher que la pâte bleu et blanche. Elle se vend en conditionnement de 1Kg et elle s'est révélée exactement pareille que la pâte bleue. J'en suis très contente.


L'ornement central en haut est un assemblage de moulages de breloques métalliques.
J'ai tout teinté couleur or, et j'ai réalisé les 3 miroirs sur le même modèle.


Pour le corps central, j'ai commencé par coller les encadrements de portes du mur du fond ainsi que quelques montants pour que le mur soit bien tenu.



J'ai posé des poignées réalisées avec du fil de laiton et des perles.




Il reste à poser la cheminée avec son miroir.


J'ai confectionné des plaques de cheminée avec de la dentelle collée et peinte.


Le sol de la cheminée est en boite à oeufs.


Il a fallu ensuite peindre le marbre des plinthes en retrouvant la teinte de la cheminée. Cela ne s'est pas trop mal passé, j'ai retrouvé les couleurs et ma petite éponge naturelle.




Je continue par le mur de gauche.

 
J'ai fait une prise pour pouvoir mettre une lampe sur une table de ce côté de la pièce qui n'est pas éclairé. Les fils électriques courent entre les 2 murs passant régulièrement dans des pitons et collé avec du scotch entre les pitons. La porte du fond est une fausse porte, elle ne s'ouvre pas. Mais j'ai quand même mis une sorte de plancher pour que l'on ne voit pas de trou sous la porte.


Vous voyez la prise? Je l'ai faite la plus discrète possible.



Au mur de droite maintenant. Je procède de la même façon. La porte de droite est une fausse porte, elle cachera le tableau électrique principal.


Voici le tableau électrique vu de l'extérieur. Il peut accueillir 3 prises. Une avec les 2 appliques de la cheminée et la prise, on voit les 3 fils que je suis en train de souder pour les relier à une prise, Une deuxième pour la façade amovible. Et une troisième pour alimenter la pièce du dessus.




Je colle bien le tout avec des serre-joints. Les fils électriques courent entre les murs. L'électricité fonctionne. Je m'en assure sans arrêt.



Je colle tous les petits morceaux de plinthe et de moulure qui manquent. Et je présente les lieux à ma petite Marie-Antoinette, elle est ravie, mais elle n'a pas encore de lit pour se coucher...


J'en profite qu'il n'y a pas encore de plafond.



Je me transforme en petite souris qui ouvre les portes.






Bon, maintenant, j'ai rendez-vous avec les rideaux. Je vous montre le tissu que j'ai fait imprimer. Je suis très contente car il résiste à l'eau.


Je vous montre une photo de l'extérieur